Samedi en salle…

Vu le temps plus que pourri qu’il fait depuis hier nous avons passé notre journée dans les salles de spectacles…

Le matin cinéma avec l’excellent « Erreur de la banque en votre faveur ». Je recommande totalement, des dialogues et des situations percutants. Du comique à tous les niveaux, des rôles en second plan aussi travaillés que les autres.

Samedi en salle... dans cinema 01931190-photo-affiche-erreur-de-la-banque-en-votre-faveur

Le soir nous avons fait un café théâtre, celui des minimes où se joue « les célibataires ».

Affiche-celibataires-150dpi dans cinema 

Antoine, Christiane et Bruno se croisent toujours aux mariages des autres. Mais un jour, ils en ont marre de rentrer seuls. Ils décident alors de ne plus être des « célibattus » mais des « célibattants » !

De séances relooking en passant par des soirées « Rencontre de l’âme soeur » ou des escapades de folies, ils vous emmènent dans des situations rocambolesques voire même ridicules !

C’est à découvrir


Archives pour la catégorie cinema

2 jours….2 films à voir absolument !

Faut dire qu’avec le temps qu’il fait, on se sent très bien dans une salle de ciné ! 

Et chacun dans leur style vaut le déplacement, de préférence en V.O….

2 jours....2 films à voir absolument ! dans cinema rad602C9 Gran Torino, de et avec Clint Eastwood

Walt Kowalski est un ancien de la guerre de Corée, un homme inflexible, amer et pétri de préjugés surannés. Après des années de travail à la chaîne, il vit replié sur lui-même, occupant ses journées à bricoler, traînasser et siroter des bières. Avant de mourir, sa femme exprima le voeu qu’il aille à confesse, mais Walt n’a rien à avouer, ni personne à qui parler. Hormis sa chienne Daisy, il ne fait confiance qu’à son M-1, toujours propre, toujours prêt à l’usage…
Ses anciens voisins ont déménagé ou sont morts depuis longtemps. Son quartier est aujourd’hui peuplé d’immigrants asiatiques qu’il méprise, et Walt ressasse ses haines, innombrables – à l’encontre de ses voisins, des ados Hmong, latinos et afro-américains « qui croient faire la loi », de ses propres enfants, devenus pour lui des étrangers. Walt tue le temps comme il peut, en attendant le grand départ, jusqu’au jour où un ado Hmong du quartier tente de lui voler sa précieuse Ford Gran Torino… Walt tient comme à la prunelle de ses yeux à cette voiture fétiche, aussi belle que le jour où il la vit sortir de la chaîne.
Lorsque le jeune et timide Thao tente de la lui voler sous la pression d’un gang, Walt fait face à la bande, et devient malgré lui le héros du quartier. Sue, la soeur aînée de Thao, insiste pour que ce dernier se rachète en travaillant pour Walt. Surmontant ses réticences, ce dernier confie au garçon des « travaux d’intérêt général » au profit du voisinage. C’est le début d’une amitié inattendue, qui changera le cours de leur vie.
Grâce à Thao et sa gentille famille, Walt va découvrir le vrai visage de ses voisins et comprendre ce qui le lie à ces exilés, contraints de fuir la violence… comme lui, qui croyait fermer la porte sur ses souvenirs aussi aisément qu’il enfermait au garage sa précieuse Gran Torino…

Image de prévisualisation YouTube

Clint Eastwood est vraiment magnifique, de vieux grognon il devient un homme fréquentable, touchant,  les dialogues sont percutants, plein d’humour, le regard est lucide sur l’évolution de la société, la violence, l’irrespect. C’est un film dont chaque scène est un moment de plaisir, rire, sourire ou d’émotion .L’amitié qui naît est sincère, pleine de tolérance, vraiment magnifique !

 

rad828B7 dans cinema  Slumdog Millionnaire

Jamal Malik, 18 ans, orphelin vivant dans les taudis de Mumbai, est sur le point de remporter la somme colossale de 20 millions de roupies lors de la version indienne de l’émission Qui veut gagner des millions ? Il n’est plus qu’à une question de la victoire lorsque la police l’arrête sur un soupçon de tricherie.
Sommé de justifier ses bonnes réponses, Jamal explique d’où lui viennent ses connaissances et raconte sa vie dans la rue, ses histoires de famille et même celle de cette fille dont il est tombé amoureux et qu’il a perdue.
Mais comment ce jeune homme est-il parvenu en finale d’une émission de télévision ? La réponse ne fait pas partie du jeu, mais elle est passionnante.

Image de prévisualisation YouTube

Le film est tout simplement impressionnant ! J’ai vu la vie des indiens, la cruauté de leur destin, la pauvreté extrême, on tremble pour Jamal et son frère qui parcourent l’Inde pour gagner leur vie, Ils découvrent ainsi la vie, l’amitié et l’amour. Les acteurs sont d’une beauté magnifiques, des regards comme jamais j’en ai vus. Le film est passionnant, très rythmé, très original. Ce film est un véritable choc émotionnel, débordant d’amour et d’espoir. Les couleurs, la musique, le rythme nous mènent d’un bout à l’autre du film. Il m’a fallu un moment pour revenir à moi !

 

Slumdog Millionaire est l’adaptation britannique d’un roman indien de Vikas Swarup : « Les Fabuleuses aventures d’un Indien malchanceux qui devient milliardaire ».  Ce qui va me pousser à lire le livre si je le trouve !

Vus en février

Les films vus en février :

 Vus en février dans cinema 19022755 avec Antoine, Audrey et Jérome, en 3D, lunettes sur le nez nous avons bien ri aux mésaventures de ce petit toutou très sympathique.

Pour le chien Volt, star d’une série télévisée à succès, chaque journée est riche d’aventure, de danger et de mystère – du moins devant les caméras. Ce n’est plus le cas lorsqu’il se retrouve par erreur loin des studios de Hollywood, à New York… Il va alors entamer la plus grande et la plus périlleuse de ses aventures – dans le monde réel, cette fois. Et il est convaincu que ses superpouvoirs et ses actes héroïques sont réels…
Heureusement, Volt va se trouver deux curieux compagnons de voyage : un chat abandonné et blasé nommé Mittens, et un hamster fan de télé dans sa balle de plastique appelé Rhino. Volt va découvrir qu’il n’est pas nécessaire d’avoir des pouvoirs extraordinaires pour être un vrai héros.

19026015 dans cinema LOL ? Ca veut dire Laughing Out Loud – mort de rire – en langage MSN.
C’est aussi comme ça que les amis de Lola l’appellent. Pourtant, le jour de sa rentrée, Lola n’a pas le coeur à rire. Arthur, son copain, la provoque en lui disant qu’il l’a trompée pendant l’été. Et sa bande de potes a le don pour tout compliquer. De son côté, Anne se demande ce qui a bien pu arriver à sa douce petite fille. De la fusion à la confusion, les relations mères-filles bouillonnent d’amour et de LOL.

Moi qui suis de la génération de la boom, j’ai regardé Lol du côté parent bien évidemment. Mais ce qui m’impressionne le plus est l’univers dans lequel vivent nos ados : très agressif, très en avance, un peu flippant à vrai dire ! mais j’ai bien ri et mon ado de fille c’est régalée, avec des « trop beaux gosses » !!!!!……..

19031255 Mamie a amené Antoine et Lise voir ce film. Elle s’est elle même régalée!

Isabella Swan, 17 ans, déménage à Forks, petite ville pluvieuse dans l’Etat de Washington, pour vivre avec son père. Elle s’attend à ce que sa nouvelle vie soit aussi ennuyeuse que la ville elle-même. Or, au lycée, elle est terriblement intriguée par le comportement d’une étrange fratrie, deux filles et trois garçons. Bella tombe follement amoureuse de l’un d’eux, Edward Cullen. Une relation sensuelle et dangereuse commence alors entre les deux jeunes gens

19038545 Un dîner, c’est la dictature de l’apparence : on se fait beau, on rit, on raconte, on frime, on partage souvenirs et projets. Les angoisses sont cachées sous l’humour et les chagrins étouffés par les éclats de rire. Et pour quelques heures, on y croit ! C’est ça le principal…
Si on a le bon code et que l’on respecte les autres, cordialité, hypocrisie, bonne humeur, on risque de passer une bonne soirée… Mais les masques tombent dès le chemin du retour.

Moi, je me régale dans ce genre d’histoire, avec de si bons acteurs….

Scéance ciné du mois de janvier…

3 films en moins de 10 jours ! 3 films totalement différents mais que j’ai apprécié…enfin un petit plus pour « Séraphine » avec Yolande Moreau qui joue de façon étonnante ce personnage réel dont j’ignorai l’existence jusqu’à maintenant…

Scéance ciné du mois de janvier... dans cinema 18960019

En 1912, le collectionneur allemand Wilhelm Uhde, premier acheteur de Picasso et découvreur du douanier Rousseau, loue un appartement à Senlis pour écrire et se reposer de sa vie parisienne. Il prend à son service une femme de ménage, Séraphine, 48 ans. Quelque temps plus tard, il remarque chez des notables locaux une petite toile peinte sur bois. Sa stupéfaction est grande d’apprendre que l’auteur n’est autre que Séraphine. S’instaure alors une relation poignante et inattendue entre le marchand d’art d’avant-garde et la femme de ménage visionnaire.

Cette artiste a été exposée 3 ans après sa mort à Paris sous le nom de Séraphine de Senlis.

Yolande Moreau trouve là un rôle à la mesure de sa démesure. Une présence, une évidence, une adéquation parfaite entre le personnage et celle qui l’incarne. J’ai aimé l’histoire de cette peintre et tout le conteste hisorique est très bien reconstitué, la lenteur n’est pas génante, on se replonge ainsi dans une époque où le temps avait le temps.

 

19020896 dans cinema

Le milliardaire Nerio Winch est retrouvé noyé. Une mort forcément suspecte quand on sait qu’il s’agit du fondateur et principal actionnaire du puissant et tentaculaire Groupe W.
Qui va hériter de cet empire économique ? Officiellement Nerio n’avait pas de famille. Mais il cachait un secret : un fils, Largo, adopté presque trente ans plus tôt dans un orphelinat bosniaque. Seul problème, ce jeune héritier vient d’être jeté dans une prison du fin fond de l’Amazonie. Accusé de trafic de drogue, il clame son innocence.
Nerio assassiné. Largo emprisonné. Et si ces deux affaires faisaient partie d’un seul et même complot visant à prendre le contrôle de l’empire Winch ?

 L’adaptation de la bande dessinée éponyme est une vraie réussite. Bien mené, rythme excellent pour un film français sans le côté balourd américain. Très bon moment pour qui aime l’action et le suspens.

 

19020067

Ariane et Hugo décident d’échanger leur vie pour échapper à la routine, qui, après dix ans de mariage, leur donne le sentiment d’être des hamsters pédalant dans une roue. Elle se retrouve du jour au lendemain à la direction d’une entreprise de location de matériel de chantier. Et lui s’improvise vendeur de bijoux à domicile… Mais la vie est-elle plus belle lorsqu’on la contemple de l’autre côté du lit ?

Sophie Marceau et Dany Boon sont adorables et jouent très bien, le scénario est basé sur des stéréotypes et des comportements caricaturaux mais on se détend et on rit de bon coeur. J’ai trouvé cependant quelques longueurs…

42705 April et Franck se sont installés dans une ville moyenne typique américaine. Jolie maison, joli jardin qui représentent bien le conformisme américain des années 50. Ils ont deux enfants et pour eux ont abandonné leur désir d’une vie intéressante (elle est actrice au moment de leur rencontre) pour le confort.  Le couple est en crise et pour essayer de le sauver elle propose à son mari de partir à Paris où elle pourrait travailler pendant que lui cherche sa voix. la vie ne vaut d’être vécue que si on fait ce qui nous plaît. Frank n’aimant pas son travail qu’il trouve minable, elle lui donne l’occasion de repartir pour vivre ce qu’ils avaient toujours voulu et surtout ne pas ressembler à leur voisin.

J’ai aimé le ton de ce film, les images et le jeu des acteurs et j’ai trouvé intéressant le contexte des années 50. Et n’ayez crainte on oublie totalement le beau couple qu’ils formaient dans l’inoubliable Titanic.

 

43134 

Une réalisatrice veut faire un documentaire sur les actrices, toutes les actrices : les populaires, les inconnues, les intellos, les comiques, les oubliées… Filmant tout, tout, tout, avec ou sans leur accord, la réalisatrice va se prendre au jeu et se laisser dévorer par ces femmes aussi fragiles que manipulatrices

je suis mitigée sur ce film : on se sent un peu perdu entre réalité et fiction : filmé comme un documentaire, les actrices jouent cependant un rôle, même si celui ci est autour de leur crainte, de leur colère, de leur désir d’actrice. C’est original et la partie chantée souvent étonnante voire émouvante. C’est un film différent,  intéressant mais pas indispensable !

Et vous les avez vous vus ?

quel films avez vous vu ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

 

12

gate |
Blog de Lilyne |
SYNDROMIQUE- FOLIESQUE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le petit moulin à paroles
| Les petits riens de Domi
| Make your dreams come true